Benoit Payet Prestation Formation

SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL
ORGANISME ENREGISTRE SOUS LE NUMERO :  04973229397
FORMATIONS ELIGIBLES AU CPF
Contact téléphonique : 06 93 45 00 55

UTILISATION DU DEFIBRILLATEUR

But 


Parmi les détresses qui ne souffrent aucun retard dans la mise en œuvre des gestes de premiers secours, l’arrêt cardio-respiratoire occupe la première place. 


80% des arrêts cardio-respiratoires extra-hospitaliers sont des troubles du rythme cardiaque. 

De nombreuses études montrent que le pronostic des arrêts cardio-respiratoires par trouble du rythme cardiaque grave est amélioré si une défibrillation est réalisée précocement. 


Ces constatations ont entraîné l’étude et la réalisation de défibrillateurs semi-automatiques capables de détecter un trouble du rythme qui nécessite une défibrillation et de le réduire par choc électrique externe précoce. L’intérêt principal de ces appareils réside dans le fait qu’ils sont utilisables par des auxiliaires “ non médecins ” ayant reçu une formation adéquate. 


L’introduction de cette technique dans les systèmes de secours pré-hospitaliers de plusieurs pays (USA, Grande Bretagne, Suède, Belgique,...) a permis de réduire significativement le délai avant défibrillation. Ce geste, incorporé à la chaîne de survie en cas de fibrillation ventriculaire (alerte précoce des secours publics, réanimation cardio-pulmonaire de base réalisée par les témoins, poursuite du traitement par une équipe médicale spécialisée) améliore de façon significative la survie des victimes.


Selon la circulaire du 6 janvier 1962, l’utilisation des défibrillateurs est strictement réservée au personnel médical. En 1996, l’Académie nationale de médecine, sollicitée par le Ministère de la Santé et de l’Action Humanitaire, au vue des différents types d’appareils de défibrillation semi-automatique disponibles sur le marché, a émis un avis favorable à la manipulation de ces appareils par des “ non médecins ”. Plusieurs études entreprises par les sapeurs-pompiers de Lyon, de Paris, de Lille et de Nancy en collaboration avec leur SAMU respectif depuis plusieurs années, ont montré la faisabilité de la défibrillation semi-automatique par du personnel secouriste. Le décret n°98-239 du 27 mars 1998 complété par le décret n°200-648 du 3 juillet 2000 a fixé les catégories de personnes habilitées à utiliser un défibrillateur semi-automatique ; l’arrêté du 4 février 1999 a précisé les modalités de mise en œuvre de la formation à l’utilisation du défibrillateur semi-automatique des personnes non médecins et l’arrêté du 10 septembre 2001 celles de la formation des secouristes. 


Le but de la formation n’est pas d’initier les équipiers secouristes à l’interprétation de l’électrocardiogramme, mais de permettre l’intégration de la mise en œuvre des défibrillateurs semi-automatiques dans la séquence gestuelle de réanimation des arrêts cardio-respiratoires. 


Ce guide national de référence a pour but : 

- de faciliter et d’harmoniser la formation de base et la formation continue des utilisateurs des défibrillateurs semi-automatiques ; il prend en compte les recommandations nationales et internationales actuelles ;

- de décrire en détail la formation à l’utilisation du défibrillateur semi-automatique.


Objectifs 


Objectif général A la fin de la formation, les participants doivent être capables de mettre en œuvre un défibrillateur semi-automatique pour assurer la prise en charge des personnes victimes d’un arrêt cardio-respiratoire en respectant les consignes de sécurité. 


Objectifs de formation Sur le terrain, après avoir suivi la formation, les participants doivent être capables : 

1. d’identifier un arrêt cardio-respiratoire et de mettre en œuvre à un et à deux sauveteurs une réanimation cardio-pulmonaire, 

2. de se munir du matériel nécessaire pour une défibrillation et de mettre en œuvre un défibrillateur semi-automatique, 

3. d’utiliser en toute sécurité un défibrillateur semi-automatique au cours de la réanimation cardio-pulmonaire, 

4. d’assurer le recueil et la transmission des données après utilisation de l’appareil, 

5. d’assurer la sécurité des intervenants et la maintenance du défibrillateur semi-automatique.


Méthode et techniques pédagogiques. 


La formation à la défibrillation semi-automatique est une formation progressive et essentiellement pratique. 


Des apports de connaissances sont nécessaires pour faciliter la compréhension des participants. Ces apports de connaissances sont réalisés par le formateur sous forme d’exposés en utilisant des outils pédagogiques visuels (affiches, diapositives, vidéo... ). La durée de chaque exposé ne doit pas dépasser 10 minutes, sous peine de voir diminuer l’attention des participants. Ils sont préparés et réalisés de façon structurée et n’abordent que les éléments indispensables à la compréhension de l’utilité de la mise en œuvre du défibrillateur semi-automatique. 


Des démonstrations pratiques de l’utilisation du défibrillateur semi-automatique et de la conduite à tenir devant un arrêt cardiaque assurent la transmission du « savoir-faire » indispensable à tout utilisateur du défibrillateur semi-automatique. 


Des exercices de mise en application sous forme de situations simulées, encore appelés « cas concrets », terminent les modules de formation pratique. Ils permettent à chaque participant de réaliser, comme dans la réalité, l’ensemble de la conduite à tenir devant un arrêt cardio-respiratoire avec utilisation du défibrillateur semi-automatique. 


 

PROGRAMME DE FORMATION :


· Qu’est-que l’arrêt cardiaque

· Quelles sont les conséquences d’un arrêt cardiaque ?

· Comment reconnaître un arrêt cardiaque ?

· Que faire ? Alerter—Masser—Défibriller

· Entretien du défibrillateur

· Mise en pratique sur mannequin de formation

 

INFORMATION PRATIQUE


PUBLIQUE VISE :


· Cette formation est destinée aux entreprises, cliniques, hôpitaux et aux collectivités implantant des défibrillateurs en accès public car elle permet de sensibiliser son personnel lors de la mise en service de défibrillateurs.

· Tout publique




DUREE DE LA FORMATION :


· 1/2 journée (4H00)

 

 

ANIMATEUR : 


· Formateur agréé titulaire du BNMPS (Brevet National de Moniteur de Premiers Secours)

·  

 

MATERIELS UTILISES : 


· Défibrillateur semi automatique (ou entièrement automatique) de formation  

. Mannequin .

 

NOMBRE D’APPRENANTS PAR SESSION : 


· De 4 à10 participants